Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'humeur des Atréides

L'humeur des Atréides

Menu
Découvrir Rohmer : MA NUIT CHEZ MAUD

Découvrir Rohmer : MA NUIT CHEZ MAUD

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/35/47/09/18820899.jpgTroisième film des fameux contes moraux, MA NUIT CHEZ MAUD, réalisé en 1969, est l’une des plus belles œuvres d’Eric Rohmer. L’occasion idéale, en ces temps d’hommages, pour la découvrir ou redécouvrir.

Deux vieux amis de lycée se rencontrent après quinze années de silence. Il faut dire que Jean Louis (excellent Jean Louis Trintignant,) ingénieur chez Michelin, venait de passer quelques années aux Amériques pendant que Vidal devenait professeur de philosophie à la faculté de Clermont Ferrand. Ici, la campagne clermontoise, de réputation sinistre en hiver, nous offre un terrain de jeu fascinant, tantôt chaleureux tantôt mélancolique, à la confusion des sentiments. Là encore, Rohmer brille par ses dialogues, n’hésitant pas à faire converser ses personnages sur de la philosophie pure (Pascal), sans aucun complexe, sans aucune prétention et surtout sans aucun élitisme. Le cinéma de Rohmer s’adresse à tout le monde, nous en avons la certitude. Car s’adresser à quelqu’un avec intelligence, ce n’est pas le prendre de haut ou le mépriser, mais, au contraire, se mettre à son niveau et respecter la sienne. Peut-être est-ce là toute l’intention - -  humaniste et/ou utopique  -  du cinéma rohmerien ? Etre si littéraire et si proche de nous.  

MA NUIT CHEZ MAUD, au noir et blanc impersonnel, est emprunt de religion sans être un film religieux. Le catholicisme est envisagé comme un vecteur de réflexions, de pensées profondes sur le couple, la chasteté, la fidélité ou la tentation. On parle de jansénisme donc de Pascal, de mathématique amoureuse, de confessions intimes. Chez Maud, on parle de tellement de choses, avec intelligence, parce qu’il y a tellement de choix à faire. Des choix de philosophie de vie (la croyance ou l’athéisme, le tout pour la vie ou le tout pour l’après vie) qui se reflètent sur des choix de mode de vie (le dénuement (jansénisme) ou la jouissance, le mariage ou le non-mariage). En somme, MA NUIT CHEZ MAUD, met en lumière les doutes infinis qui habitent ses personnages ; qui nous habitent tous. Jean-Louis a fait un choix , parmi tant d'autres, lié à cette nuit passée chez Maud telle une nouvelle étape dans sa moralité. On ne saura jamais s'il a fait le bon.