Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'humeur des Atréides

L'humeur des Atréides

Menu
Le Cinéma de la Contre-allée

Le Cinéma de la Contre-allée

http://allnsundry.files.wordpress.com/2008/04/gregory-crewdson-24.jpg?w=500&h=400
On connaît la chanson à en croire Alain Resnais. En tout cas, celle qui suit, il le faut absolument. Aucun Express d’un autre Alain, Bashung, qui nous guide en dehors des sentiers balisés, « délaissant les grands axes,  par delà les abysses,  par-dessus les vergers ». Suivons-le dans cette « contre-allée » qu’il nous chante éternellement telle une destination improbable mais salutaire, dans la vie comme au cinéma.

Et c’est bien ce « cinéma de la contre-allée » qui nous intéresse. Celui que l’histoire n’a pas toujours retenu, celui que certains dénigrent et décrient le marginalisant à outrance. Ce cinéma bis de ces films que l’on dénomme de série B et Z, de genre et de sous genre, ce cinéma qualifié péjorativement, et souvent à tort, d’underground, de pornographique, d’érotique et que sais-je encore.

Mais dans ce grand patchwork infini qu’est l’histoire du cinéma, il y’a de la place pour tous les genres, toutes les ambitions et tous les moyens. Non pas que chaque film soit égal à un autre. Il faut garder un canon, une échelle de valeur. Et c’est pour cette raison que nous ne parlerons pas toujours de chefs-d’œuvre, ni même de grands films, mais de longs-métrages qui ont marqué un temps, un genre, une époque. Et c’est bien là l’essentiel. Parfois, nous toucherons aux fameux films cultes, ceux que le temps et l’histoire ont réhabilités et redécouverts. Nous parlerons de ces réalisateurs qui en ont influencé tant d’autres, de ces figures inoubliables d’un cinéma qui nous est intime.

En somme, dans notre contre-allée réside déjà des réalisateurs qui ont rejoint ou, rejoindrons avec le temps, les grands axes cinématographiques. Jadis décriés, ils sont aujourd’hui au parangon des cinéastes; on ne peut pas être mal aimé pour toujours. Il faut dire que le DVD et le numérique ont largement démocratisé les savoirs. Il faut dire qu’un cinéaste comme Quentin Tarantino (parmi d’autres) a beaucoup fait pour leur rendre hommage.

Alors, le cinéma de la contre-allée, ce n’est pas aller contre le cinéma, comme certains ont pu croire, ce n’est pas non plus une contre-allée, alternative, au cinéma mais bien le cinéma avant tout et pour tout. La contre-allée vous est ouverte.